-50% de réduction
18
juillet2018

La technologie à la limite de l'idéologie: Stefano Tempesta raconte comment il voit l'avenir du blockchain

La technologie à la limite de l'idéologie: Stefano Tempesta raconte comment il voit l'avenir du blockchain

2018 a été une année de blockchain, les entreprises et l'Etat introduisent activement la technologie dans leurs processus opérationnels. Mais les registres distribués ne sont pas appropriés pour chaque société, les directeurs peuvent perdre de l'argent dans la poursuite de l'innovation. Le directeur régional de Microsoft Stefano Tempesta a raconté à la conférence Blockchain & Bitcoin Paris les avantages financiers dont le blockchain peut apporter à la société, et comment l'introduire, afin qu'il ne "burn out".

Interviewer: Conférence Blockchain & Bitcoin Paris (BTCP)
Orateur: Stefano Tempesta (S.T.)

BTCP: Parmi les manifestes des partisans de Blockchain, il y a souvent des appels à la liberté totale. Qu'est-ce qu’il a plus - la technologie ou l'idéologie ?

S.T.: Certains voient le Blockchain avec sa structure décentralisée et l'absence d'une seule propriété comme un droit à la liberté de parole et d'expression, qui, autrement, est affectée par la nature centralisée du réseau. Selon Satoshi Nakamoto, le Bitcoin a été créé dans une colère contre le système bancaire actuel. Il voulait dire que la centralisation de l'argent est destructrice et que la seule solution à ce problème sera un système monétaire totalement décentralisé. Le Bitcoin n’a pas seulement résolu le problème technologique, mais est également devenu une solution de questions plus philosophiques et idéologiques. Il a réussi à créer un système dépourvu d'autorité centrale, mais en même temps, capable d'autorégulation et offrant des avantages à ceux qui souhaitent y participer. Il règle un système décentralisé, tout en assurant la liberté et l'indépendance des utilisateurs. C'est une technologie qui s'applique à l'idéologie. Cela renvoie à l'idéologie d'un monde meilleur, où le blockchain représente une alternative possible à la critique destructrice séculaire de la division du pouvoir entre les organes centraux et ceux dont ils dirigent.


BTCP: L'identité numérique, l'authentification des documents, la chaîne d'approvisionnement –le blockchain est capable d’assurer tout cela. Pourquoi est-il utilisé pour résoudre un si grand nombre de tâches et est-il mieux qu'une base de données centralisée ?

S.T.: Grâce au Blockchain, nous pouvons imaginer un monde dans lequel les méthodes et les documents d'auto-identification sont intégrés dans un code numérique et stockés dans des bases de données publiques transparentes, où ils sont protégés contre le retrait, les dommages et les modifications. Dans un tel monde, chaque accord, chaque processus, chaque tâche et chaque paiement auront un enregistrement numérique et une signature qui peuvent être identifiées, confirmées et fournies les uns aux autres. Il ne peut y avoir aucun besoin d'intermédiaires, tels que des avocats, des courtiers et des structures de vérification. Les individus, les organisations et les machines interagiront librement les uns avec les autres presque sans désaccord.

Pour apprécier à quel point cette base de données centralisée est mieux, nous devons comprendre comment fonctionne le Blockchain. Dans le système le registre du blockchain est dupliqué dans une grande quantité de bases de données identiques, dont chacune est disponible et soutenu par une partie intéressée. Lorsque des modifications sont apportées à une copie, toutes les autres copies sont mises à jour en même temps. Autrement dit, quand il y a des transactions, les dossiers de transaction des coûts et des actifs sont introduits en continu dans tous les registres. Ainsi, des tiers ne sont pas nécessaires pour confirmer ou transférer la propriété. Les transactions dans le système du blockchain s'exécutent en quelques secondes de manière sûre et fiable. La technologie du blockchain est similaire à Internet, car il a une fiabilité intégrée. Lors de la mémorisation des blocs de données identiques sur l'ensemble du réseau, le module du blockchain ne peut pas être contrôlé par une autorité, n'a rien éléments fragiles et fournit des fonctionnalités intégrées de sécurité, offrant une structure de données protégée cryptographiquement. Par conséquent, il convient à différents types d'applications, non seulement pour FinTech et crypto-monnaies.


BTCP: Quels avantages financiers une société peut-elle recevoir en utilisant une technologie de registres distribués ?

S.T.: J'ai  immédiatement pensé aux trois avantages financiers pour la société avec la mise en œuvre correcte des solutions basées sur le blockchain. Pour commencer, je mentionnerais la protection de la propriété intellectuelle. Il est bien connu que l'information numérique peut être continuellement reproduite et largement diffusée sur Internet. Cela donne aux utilisateurs du monde entier une "mine d'or" de contenu gratuit. Cependant, les titulaires de droits n'étaient pas particulièrement satisfaits de la perte de contrôle de leur propriété intellectuelle et des dommages financiers qui en accompagnient. Les contrats intelligents dans le réseau de blockchain peuvent protéger les droits d'auteur et automatiser la vente d'œuvres créatives en ligne, éliminant ainsi les risques associés à la copie et à la distribution de fichiers.

Un autre avantage important des contrats intelligents et l'inaltérabilité du blockchain est la possibilité de réduire les coûts et le temps pour les litiges de paiement, car les parties concernées peuvent conclure des contrats qui les forceront à parcourir la liste de contrôle avant d'effectuer un paiement. La chose la plus importante dans cette situation est que le blockchqin garantit que tous les participants de la transaction sont d'accord sur son status et ses responsabilités.

Enfin, ce qui est probablement moins évident, c'est la possibilité de stocker des fichiers distribués. Le stockage de fichiers décentralisés sur Internet offre des avantages distincts, car la diffusion d'informations sur le réseau empêche le piratage ou la perte des fichiers. Découvrez InterPlanetary File System (système de fichiers interplanétaire - ipfs.io), qui vous aidera à comprendre le principe du réseau distribué. Tout comme BitTorrent déplace des données sur Internet, IPFS ne nécessite pas de relation client-serveur centralisée. L'Internet, composé de sites entièrement décentralisés, a le potentiel d'accélérer le transfert de fichiers et la diffusion en flux de données.


BTCP: Quelles sont les erreurs les plus courantes commises par les sociétés lors de l'intégration du blockchain dans leurs processus commerciaux ?

S.T.: Je vais à contre-courant en répondant à cette question. Registres basés sur le blockchain sont moins efficace que les bases de données existantes, si elles sont appliquées dans le mauvais contexte. Quand quelqu'un dit qu'il lance « quelque chose sur Blockchain », cela signifie souvent qu'il exécute une seule copie d'une application logicielle, dupliqué sur une variété d'autres appareils. La quantité requise de mémoire, l’aptitude informatique, et la période d'attente sont beaucoup plus grandes que ceux des applications centralisées. Dans les systèmes blockchain qui utilisent la technologie Proof of Stake (confirmation de participation) et Zero Knowledge (preuve avec zéro divulgation), toutes les transactions doivent être confirmées cryptographiquement, ce qui les ralentit de manière significative. Dans les systèmes du Blockchain basés sur l'algorithme Proof of Work, qui est utilisé dans de nombreux crypto-monnaies, il y a un autre problème : ils nécessitent une énorme quantité d'énergie pour assurer la protection. Alors, qu’est-ce que nous faisons mal ? Tout d'abord, la technologie du Blockchain encore est à ses premiers stades de développement, comme l'Internet il y a 20 ans. Faible vitesse, coûts élevés. Mais il y a un potentiel énorme.

Avant de commencer un nouveau projet du blockchain, posez-vous les questions suivantes pour vous aider à comprendre si le blockchain est adapté à votre scénario commercial : les données sont-elles échangées entre plusieurs parties ? La vérification des données est-elle requise ? Est-il possible d'exclure les intermédiaires et de réduire les coûts et la complexité ? Si vous avez répondu oui à toutes les questions, le blockchain s'applique à votre scénario. Sinon, probablement, le blockchain n'est pas la meilleure technologie dans votre cas.


BTCP: Au-delà de FinTech, dans quels domaines appliqués le blockchain travaillera-t-il et s'y habituera-t-il dans un avenir prévisible ?

S.T.: Selon les analystes du marché et les principaux cabinets de conseil, les services financiers, les agences gouvernementales, l'immobilier, la gestion de la chaîne d'approvisionnement et la distribution multimédia feront parmi des cinq industries clés dans lesquelles le blockchain va commettre une révolution vers 2020. La société Microsoft a également déclaré que de nombreux clients de sa plate-forme en nuages Azure de différentes régions expérimentent avec le Blockchain. Les institutions financières, les compagnies d'assurance, le tourisme et le transport, la vente au détail, les services publics et d'autres sont parmi eux.

Les institutions financières, par exemple, peuvent appliquent le blockchain pour transformer les processus de travail coûteux associés à l'héritage. Cela permettra de réduire les coûts d'infrastructure, d’augmenter la transparence et réduire les risques de fraude et d'améliorer les processus de transactions. Avantages pour le vente au détail et pour la production sont d'améliorer la gestion de la chaîne d'approvisionnement, basée sur les plates-formes de contrats intelligents qui permettent d'évaluer l'état des biens, ainsi que les transactions dans la monnaie numérique. Quant à moi, le blockchain peut bénéficier même le tourisme de santé ou d'exclure les intermédiaires, la protection des données médicales et, en général, pour fournir un accès rapide et sécurisé avec vérification d'authenticité de l’information par les organisations et les informations géographiques.


BTCP: Beaucoup des hommes apprécient sceptiquement le degré de fiabilité de la technologie. Rappelons également que plus de 50 millions de dollars ont été volés au fonds d'investissement décentralisé The DAO sur la base de la célèbre plateforme du blockchain Ethereum. Donc, comment le blockchain va-t-il aider à la cybersécurité et protéger contre les hackers ?

S.T.: L'un des avantages du blockchain est sa résistance inhérente aux cyberattaques. Étant donné que la structure unique du blockchain est invulnérable à toutes les formes de cyberattaques, elle offre des possibilités de cybersécurité qui ne se retrouvent pas dans les registres traditionnels et autres technologies obsolètes. Par exemple, l'architecture distribuée du système de blockchain augmente la tolérance de pannes de l'ensemble du réseau.

Les mécanismes du consensus améliorent la fiabilité et l'intégrité du blockchain car le consensus entre les membres du réseau est une condition préalable à la validation de nouveaux blocs de données et réduit la possibilité qu'un hacker ou un ou plusieurs membres compromis du réseau seront en mesure de corrompre et manipuler le registre. De plus, le blockchain offre aux participants une meilleure transparence, complique considérablement la possibilité de corruption dans les transactions par des logiciels malveillants ou de manipulation. Enfin, les systèmes du blockchain intégrés à des plates-formes en nuages telles que Microsoft Azure sont équipées de méthodes encore plus performantes de sécurisation de l'information dans les réseaux informatiques.


BTCP: Dites-m'en plus, quel est l’objet de votre rapport sur Blockchain & Bitcoin Conference France?

S.T.: Je représente l'évolution de Bitcoin, le blockchain ouvert traditionnel uniquement pour les transactions, à Blockchain 3.0, le blockchain prêt à l'emploi commercial qui augmente l'ampleur de la gestion et peut avoir accès aux données de blockchain (on-chain) et aux données hors blockchain (off-chain). Et ce sont des propriétés qui sont nécessaires pour les affaires et ne devraient pas être manqués si nous voulons introduire la technologie du blockchain dans les affaires.

Les outils, tels qu'Azure Blockchain Workbench, sont décrits dans mon rapport. Ils permettent aux clients d'implémenter la technologie du blockchain et de commencer à travailler avec eux en quelques jours, et non en quelques mois. Pour créer une solution complète basée sur le blockchain, vous devez généralement créer une infrastructure et développer une application clientèle, écrire ou appliquer une passerelle API (API gateway), assurer le soutien pour un stockage hors blockchain, préparer des journaux et des rapports et intégrer des services d'identification et de stockage des clés. Tout ceci est juste un ensemble général de tâches liées au développement de l'application sur le blockchain, en utilisant les outils Azure Blockchain Workbench, qui réduisent considérablement le temps de création d'une solution basée sur le blockchain. Je vous encourage à vous concentrer sur la rédaction de contrats intelligents et sur la création du réseau logique pour vos processus commerciaux basée sur le blockchain, et rester la gestion de l'infrastructure nécessaire à Azure Blockchain.


Pour savoir quelle sera la prochaine génération de détachements et comment la technologie aidera à protéger les données des cybercriminels, inscrivez-vous à Blockchain & Bitcoin Conference Paris

Contacts

Kristina Storozhyk

Responsable des relations publiques

+33756780398(ext. 156)kristina storozhyk

Natalia Boulgaka

Service & Support Client

+33756780398(ext. 101)n.bulhaka

Aleksandra Yanko

Aux exposants et aux sponsors

+33756780398(ext. 104)alexaya270

Valériy Gordyna

Aux exposants et aux sponsors

+33756780398(ext. 106)v.gordyna

Yuri Kovalenko

Aux exposants et aux sponsors

+33756780398(ext. 129)yuriykov341

Tatiana Tchirva

Aux exposants et aux sponsors

+33756780398(ext. 105)t.chirva
En haut